Publié le

ÉTUDE DE CAS : Centre culturel Notre-Dame-de-Grâce

Une salle de spectacle d’une capacité d’environ 200 places en configuration à l’italienne utilisant une tribune télescopique de Master Industrie avec des sièges Master One.

C’est lors de la rénovation du Centre culturel Notre-Dame-de-Grâce, en 2015, que la salle de spectacle attenante fût construite. L’objectif était d’avoir une salle multifonctionnelle qui pourrait répondre à une programmation très variée.

Selon M. Jean-Claude Savard, responsable technique de la salle, les événements faisant partie de la programmation sont surtout du théâtre, de la danse et de la musique. Ces spectacles sont, dans la majorité des cas, présentés avec une configuration à l’italienne, mais aussi à l’occasion en mode cabaret. L’avantage d’avoir une tribune télescopique est essentiellement de permettre de configurer la salle en fonction des événements et ainsi optimiser son utilisation et sa rentabilité.

Une fois que l’on a fermé la tribune, la salle offre une capacité pouvant aller jusqu’à 350 places. Par exemple, quelquefois par année, la salle est louée pour y tenir des événements corporatifs. La configuration finale de la salle variera en fonction des besoins du client et sera ainsi personnalisée. Ces possibles transformations permettent de générer des revenus supplémentaires à la ville.

M. Savard nous explique que la transformation de la salle exige le travail de deux personnes pour compléter les manœuvres. Cela prend environ 4 heures pour fermer la tribune et 2 heures pour l’ouvrir. Il est important, toujours selon M. Savard, de bien suivre les étapes du protocole de transformation par mesure de sécurité et par respect de l’équipement.

La tribune Master Industrie avec des sièges Master One qui a été installé au Centre culturel Notre-Dame-de-Grâce est de type semi-automatique. La structure s’ouvre et se ferme grâce à une motorisation sous le gradin. Les sièges sont baissés et relevés manuellement, et les gardes de corps sont également installés ou enlevés de façon manuelle. Des options pour automatiser ces étapes sont offertes. Tout dépend de la fréquence de transformation de la salle et du personnel disponible pour faire le travail. Dans le cas du CCNDG, la tribune est fermée environ 5 ou 6 fois par année. Ainsi cette tribune semi-automatique répond de façon adéquate aux besoins de ses utilisateurs.